Le GLUTEN ennemi des temps modernes

Qu’est-ce que le Gluten

Il s’agit d’une protéine, que l’on retrouve dans les céréales, notamment le blé. Mais alors quel est le problème avec le gluten. C’est qu’il est issu d’un blé génétiquement modifié. Le gluten est un terme dérivé du latin qui signifie : Glue, donc de la colle ! Je te laisse imaginer, les aliments de ton repas, englué ! Nous allons voir pourquoi le gluten est devenu l’ennemi des temps modernes.

Depuis quand le Gluten est devenu un problème ?

Un peu d’histoire. Pendant la révolution verte, il y a eu un tas d’avancées dans le monde agro-alimentaire. Qui ont sur le moment étaient vu comme des prouesses technologiques, et qui ont permis d’endiguer la famille dans certains pays. La plupart de ces avancées ont eu lieu sous l’égide de Norman BORLAUG, biologiste, agronome et généticien américain, considéré comme le père de la Révolution Verte ! Et qui a également reçu le prix Nobel de la Paix.

Mais, ce qui a commencé dans les 60, pour une noble cause, et sans recul, se poursuivit et continue de nos jours, seulement pour des raisons économiques, d’engendrer toujours de plus en plus de profits. On nous offre à grand coup de marketing, des aliments pauvres en nutriments, mais complètement modifiés, de moins en moins digestes. Toute l’histoire de l’humanité n’a jamais rencontré de problème avec le gluten, seulement depuis que l’industrie agroalimentaire contrôle nos assiettes. Le dessin du gluten en tant qu’ennemi des temps modernes, se profile.

Pourquoi le Gluten est responsable de bien des maux ?

Notre corps, qui n’est pas prévu pour digérer les aliments transformés, génétiquement modifiés, que nous connaissons depuis quelques décennies, et qui plus est, en abondance, flanche à un moment. Notre « équipement immunitaire, et/ou enzymatique » s’adapte aux changements que nous pouvons connaître, mais là, nous demandons trop d’un coup à notre corps, et de manière trop brutale.

Le blé que nous consommons, est devenu beaucoup trop complexe pour nous. C’est un blé prévu pour résister aux maladies, attaques climatiques, et produit avec des attentes de rendements exceptionnels. Ce n’est pas un blé pour nourrir le corps, c’est un aliment hybride, de + en + hybride avec le temps.

Si notre alimentation n’est pas réfléchie, nous consommant des aliments sans valeur pour la santé, trop souvent, et d’une complexité pour notre organisme à être assimilés, transformés et évacués, incompréhensible.

Le Gluten est alors pointé du doigt, car nous en ingérons en fonction de l’alimentation de chacun, 5, 10 voire 15 fois plus qu’il y a 35 ans, et ça, c’est juste en France. Outre Atlantique, ou nous voyons bien qu’il y a davantage de problème de santé, obésité et malbouffe que dans notre pays (mais nous suivons leur chemin), le gluten être consommé dans des proportions encore + irraisonnées.

La multiplication de sa consommation, est qu’il y en a presque partout, lorsque l’on a une alimentation type : On passe dans chaque rayon du supermarché. Voilà pourquoi le gluten est alors pointé du doigt.

Quels sont les maux imputés au gluten ?

Symptômes liés au gluten

  • Diarrhée chronique,
  • Ballonnements,
  • Indigestion,
  • Acidité et reflux gastrique,
  • Côlon irritable,
  • Mais aussi Anémie chronique et grande fatigue,
  • Anxiété et Dépression !
  • Maux de tête et migraines,
  • Aphtes chroniques,
  • Douleurs articulaires,
  • Frilosité osseuse …

D’autres problématiques ou l’on ne pointe pas le curseur vers le gluten, comme une infertilité d’origine inconnue, ou des attaques de panique.

Le gluten peut également être responsable d’un déficit chronique en Vitamine B9 et B12.

Maladies associées au Gluten

  • Dermatite herpétiforme
  • Diabète de type 1
  • Thyroïde auto-immune de Hashimoto
  • Syndrome de Sjögren
  • Maladie d’Addison
  • Cardiomyopathie
  • Arthrose
  • Psoriasis
  • Sclérose en plaques

Je te rappelle un précèdent article consacré au blé et au gluten, dans un autre cadre, celui que nous rencontrons chaque mois nous les femmes, les règles !

La maladie de coeliaque est la grande maladie faisant référence à l’intolérance au gluten. Héréditaire ou pas, voici une présentation de cette maladie, par le manuel MSD.

Comment éliminer ou limiter le Gluten ?

La première piste est la farine. Au lieu de consommer de la farine de blé ordinaire pour tes préparations, découvre d’autres alternatives.

Liste d’alternative à la farine de blé

  • La farine de Maïs ou la farine de Riz, seront vos nouvelles farines, en remplacement de celle de blé.
  • La farine de Quinoa, qui est très intéressante, pas de gluten, peu calorique, mais très prononcée, à utiliser en complément d’une des 2 précédentes, sinon le goût peut ne pas Être apprécié. Cette farine est également une source d’acides aminés.
  • La fécule de Maïs (connu sous le nom de Maïzena), qui ne contient pas les protéines de la graine (pour faire simple, on allège nos préparations avec la maïzena, mais sans les protéines, l’effet amalgame ne se fit pas, donc on ne peut pas la remplacer à 100%, sinon tout s’effrite)
  • La fécule de pomme de terre, une autre alternative à la maïzena.
  • La farine de châtaigne, pour les préparations sucrées.
  • La farine de sarrasin, pour les préparations salées, comme les fabuleuses galettes bretonnes !
  • La farine de pois chiches intéressante également pour les préparations salées, car elle ne monte pas.
  • La farine de coco, …
  • Certaines personnes peuvent tester les flocons d’avoine, le gluten (avénine) contenu dans l’avoine est différent de celui du blé, serait plus digeste. À tester.

Cette liste n’est pas exhaustive.

Ensuite,

Revoir le reste de son alimentation

Car gluten n’est pas égale à blé, et que tout le monde ne fait pas forcément ses plats totalement maison, exemple, avec la pizza, elle peut être maison, mais uniquement pour la garniture, et donc le gluten s’invite à table ! Les boulettes de viande qui contiennent de la chapelure, idem,  ….. De ce fait, tout ce qui peut être fait 100% maison, élimine le gluten qui est contenu soit dans le blé que le produit contient naturellement en changeant pour une autre farine, soit parce que la composition l’a inclus, comme les conservateurs, colorants, additifs. Et là le produit est d’autant plus dangereux, car pas du tout sain, et en ajout constant de gluten, le plus bel exemple, la charcuterie.

Lorsque l’on est intolérant au gluten, ou que l’on décide d’en consommer le moins possible,

Être sûr d’avoir des habitudes extérieures de confiance

Choisir par exemple vos lieux de restauration. Être sûr de la qualité des produits, conditions d’entreposage, conservation et cuisson. L’huile de cuisson peut servir à plusieurs types d’aliments frits, et les intolérants peuvent alors être embêtés, même avec des frites artisanales, cuites dans une huile servant à des aliments panais par exemple.

Enfin,

Savoir où se trouve le gluten

Pour le limiter d’une manière générale, ou bien le supprimer pour les personnes intolérantes. Plus vous consommerez industriel, plus il y aura du gluten. Et pas que.

Ou, le gluten ennemi des temps modernes se cache-t-il ?

Plus de 15 aliments contenant du gluten

  • La farine de blé
  • Le pain
  • Les biscuits, gâteaux et pâtisseries, fais à partir de farine de blé
  • Les pâtes
  • Le chocolat ! Qui peut contenir de la farine de blé
  • Les pizzas
  • Les soupes et sauces, qui peuvent contenir de la farine de blé comme épaississant
  • Tout ce qui est pané, viande, poisson, …. La chapelure étant à base de farine de blé
  • Les frites achetées dans les commerces, peuvent être saupoudrées de farine, …
  • Les sauces type ketchup, sauce soja, …..
  • Et le vinaigre de malt
  • Certaines moutardes
  • La charcuterie qui devrait déjà être bannie pour ses additifs, contient de l’amidon modifié.
  • La crème glacée, tout un univers, pas du tout glamour une fois que l’on sait comment ce plaisir souvent associé à la plage, aux vacances, …, est fait.

Boisson à bannir pour éviter le gluten

Pour une fois, on ne pointera pas le lait, mais l’alcool, et la reine des boissons des terrasses à bannir, est la bière. Et oui, c’est logique, eau, levures, céréales de blé, d’orge, … composent la mousse blonde, brune ou rousse, un bon cocktail de gluten, en veux-tu en voilà. Tout comme il existe de la bière sans alcool, il existe de la bière sans gluten. Je ne peux pas te dire ce que cela donne, je ne bois pas, et je tolère le gluten, je ne pourrai même pas faire le test pour te dire validé, aucune réaction ! Mais je te laisse découvrir ici, un article sur la bière sans gluten.

Aliments ne contenant pas de gluten

Bonne nouvelle, il reste pas mal d’aliments sans le gluten, ennemi des temps modernes.

Et si on a une alimentation qui respecte l’équilibre alimentaire,

que l’on privilégie l’alimentation maison, il n’y a pas beaucoup d’effort à faire !

Voici la liste  de tout ce que nous pouvons manger sans gluten :

  • Pomme de terre
  • Viande grillée
  • Poisson
  • Œufs
  • Lait
  • Soja
  • Fruits
  • Légumes frais
  • Légumes secs
  • Maïs, riz, sarrasin

Pour aller + loin

Recette

Voici un crumble sans gluten et végan partagé par Éric Bouf, qui anime un blog aux multiples bienfaits, le blog se réveiller pour se transformer. On y trouve de très bonnes recettes, de jolies balades au grand air, et des introspections puissantes mais simples et bienveillantes. C’est le blog qui aide à Étre Zen et Relax ! 🙏 Un alignement Cœur Corps Esprit, une triangulation de soin, ou comment Être heureux dans la vie !

Valeur nutritive des Farines sans gluten

Le Sais-tu ?

Tout comme certaines personnalités sont végétariennes, ou végétaliennes, d’autres, ont une alimentation dépourvue de gluten, comme par exemple Novak Djokovic.

La preuve en image, dans cette courte vidéo sur le gluten, mais très bien expliquée.

J’espère que tu y vois plus claire concernant le gluten. Pourquoi le gluten est l’ennemi des temps modernes, mais surtout que tu n’es pas intolérant. Cependant, changer petit à petits tes habitudes, pour diminuer ta consommation de gluten, est une bonne chose pour préserver ta santé. Si tu es un expert du gluten, partage en commentaires tes savoirs, ou tips, pour les personnes qui doivent éliminer le gluten de leur quotidien, par avance, merci !

Vous avez aimé l'article ? Participez au plaisir de quelqu'un d'autre en le partageant !

18 réflexions au sujet de “Le GLUTEN ennemi des temps modernes”

  1. Merci pour cet article ! Moi qui n’aime pas les produits transformés et qui essaie de ne pas consommer de gluten en trop grande quantité, j’avais un tant soit peu oublié que l’avoine en contient aussi ! Mes enfants raffolent des flocons d’avoine le matin.. Il va falloir plancher sur une alternative ! ^^ Merci pour cette piqûre de rappel !

    Répondre
    • Merci Tamara pour ton retour.
      Après il ne faut pas devenir un intégriste anti gluten, s’il n’y a aucun souci de santé, si toute l’alimentation est maison, céréales complètes, pratique de l’équilibre alimentaire, … l’Avoine du petit déjeuner peut rester. Par contre, s’il y a des symptômes pouvant être imputés au gluten, et s’il y a la présence du gluten un peu trop dans chaque repas, alors oui, c’est mieux de trouver une alternative pour le petit déjeuner des enfants.

      Répondre
  2. Merci pr cet article très intéressant ! J’ai du mal en m’en séparer du gluten mais cets vrai qu’il faut commencer en le diminuer pour une meilleure santé !

    Répondre
    • Bonjour Cherazade,
      Merci pour ton retour, une petite chose par une petite chose, et à un moment, tout mis bout à bout, donne quelques choses de grand !

      Répondre
  3. Il est vrai que le gluten est partout, pas évident de le supprimer! Pour les farines, même de blé, je pense qu’il est important de choisir et sélectionner des farines faites de blés anciens tel que le petit épeautre, qui se digère bien mieux. Dans les blés récent on a aussi voulu rallonger ces protéines par sélection et favoriser une meilleur élasticité en enrichissant les farines pour le pain en gluten ce qui donne des pains( ou des brioches) plus gonflées mais moins assimilables en effet. Et donc de plus en plus de personnes deviennent intolérantes au gluten alors qu’a la base une infime partie des personnes on cette intolérance.

    Répondre
    • C’est tout à fait Florent.
      À la base le gluten ne pose pas de souci. Il n’y a jamais eu de souci avant. Ce n’est que ces derniers décennies ou tout à était modifier, transformé que les problèmes de santé arrivent.

      Répondre
  4. Merci pour ton article Marie ! C’est vrai que d’une manière générale tous les produits transformés sont à éviter un maximum. Depuis que je cuisine quasi tout maison je n’ai plus de problème liés à la digestion 🙂
    J’étais loin d’imaginer que le gluten pouvait se cacher partout !!

    Répondre
    • Merci à toi Catherine de partager avec nous ton retour d’expérience !
      Beaucoup pense qu’il est difficile de manger de manière saine, mais il convient juste de connaitre les règles de l’équilibre alimentaire et de prendre plaisir à retourner en cuisine, en changeant petit à petit les habitudes, et ensuite on se rend compte des bienfaits sur notre santé.

      Répondre
  5. Salut Marie Brigitte,

    Merci pour cet article hyper intéressant. Il y a 2 ans j’ai appris que j’avais une colopathie fonctionnelle (maladie du colon irritable), j’avais identifié le lactose comme étant un problème, mais pas le gluten.

    Ton article me donne une bonne piste pour les farines alternatives. Merci encore.

    a+

    Benoit

    Répondre
    • Ravie de t’avoir donner des pistes Benoit.
      Les produits laitiers (de vache), le gluten, et le sucre, sont de réels fléaux.
      En petites quantités, dans une alimentation respectant l’équilibre alimentaire, ça passe, mais en règle générale, nous mangeons à l’envers, et pas dans les bonnes proportions, ce qui donnent bien du travail à notre organisme, et à un moment donné il ne suit plus.
      J’espère que de ton côté, tu arrives à trouver ce qu’il te faut, afin d’être le moins embêté par la colopathie fonctionnelle. En tout cas, le colon irritable, est une des problématiques qu’engendre le gluten.

      Répondre
  6. Merci beaucoup pour cet article. Pas facile de supprimer le gluten de son alimentation ou alors il faut cuisiner soi-même ! ET ne rien acheter comme plats préparés ! J’ai appris dernièrement qu’il faut faire très attention au grille-pain : il ne faut pas y avoir mis du pain avec gluten. Attention aussi au couteau quand certains dans la maison mangent avec gluten… C’est très strict !

    Répondre
    • Oui tout à fait, pour les personnes intolérantes, il faut être strict.
      Mais lorsqu’il n’y a pas de symptômes liés, on commence petit à petit. On ne change pas tout, on ne prête pas attention au couteau, grille-pain, …
      On peut commencer par changer de farine, et en avoir 2 ou 3 différentes par rapport à ce que l’on souhaite faire.
      Ensuite se dire, telles et telles choses, je ne les achète plus de manière industrielle. En 3-4 mois on peut facilement avoir réduit sa consommation de gluten de moitié, dans grand effort, et ajouter une nouvelle chose chaque mois, mais le service rendu à l’organisme est immense.

      Répondre
    • Merci beaucoup Le Mentec.
      Alors si, l’avoine contient du gluten, mais pas la même protéine, qui est l’avénine, et qui chez certaines personnes intolérante au gluten, est tolérée, pas pas chez toutes.
      Pour retenir les céréales à supprimer : SABOT, comme un sabot.
      S comme Seigle, A comme Avoine, B comme Blé, O comme Orge, et le dernier imprononçable, tritical, encore un hybride, entre le blé et le seigle.
      Il convient de faire des tests, tout supprimer, pendant 2 ou 3 mois, analyser chaque changement, quels symptômes ont disparus, quels symptômes restent, quels regains d’énergie, … est réintroduire le son d’avoine par petite quantité et si le test est concluant, c’est ok, sinon, le supprimer.

      Répondre
  7. Le gluten … notre ami qui ne nous veux pas du bien … Merci Marie pour cet article et surtout pour avoir fait le choix de partager ma recette de Crumble vegan et sans gluten 🙏

    Répondre
    • Avec grand plaisir Éric.
      Ta recette tombait à pic, alors comment ne pas la mettre !
      Oh oui, il ne nous veut pas du bien le cher ami gluten !

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :